Musée d'Art Sacre de Tavarnelle Val Di Pesa

Le Musée l'Art Sacre de Tavarnelle Val di Pesa se trouve dans les salles du premier étage du presbytère à côté de l'église de San Pietro in Bossolo. La collection a été créée en 1989 et les œuvres qui ont y été recueillies proviennent des églises des alentours de la Commune des terres de ce territoire, dont certaines sont déjà déposées au presbytère de Saint-Pierre et à Santo Stefano prés du Pont à Florence. Le Musée est constituée notamment de peintures du treizième et dix-huitième siècle, des objets liturgiques et une petite collection de vieux suffrages.{slide= L'église paroissiale de Saint-Pierre}L'église paroissiale de Saint-Pierre dans sa structure actuelle remonte probablement à une date de la seconde moitié du XI siècle et son origine est encore aujourd’hui conservée , grâce à des travaux de restauration effectués en 1946-1947 pour éliminer les ajouts baroques, les trois couloirs originaux avec absides avec des arcs soutenus par des colonnes. L’arcade du portique sur la façade a été ajouté au début du XVIe siècle, quand le presbytère a été renouvelé. Celui-ci accueillait la communauté de prêtres qui vivaient près de l'église et ces derniers qui en dépendent (la suffragants) ont étè déplacés dans les églises seulement pour célébrer la messe. Une seule église dans la région pouvaient administrer le baptême. Lors des fouilles archéologiques dans les années soixante fu retrouvé, entre autre, les fondements d'une identification du bâtiment avec l'ancienne place du baptistère en face de l'église et un grand font baptismaux en pierre, maintenant conservée dans l'église.{/slider}
Le musée abrite quelques vitrines du Musée avec des objets liturgiques qui remontes entre les XVe et XIXe siècles, en particulier des églises à proximité de Sainte-Lucie à Borghetto, San Lorenzo a Vigliano Santa Maria au Maroc et de Saint-Pierre de Bossolo : dont deux croix processionnelles datant du XIIIe siècle .Même la peinture plus ancienne de la collection remonte à la seconde moitié du XIIIe siècle: vous pouvez y voir le tableau de Jacopo Meliore peint dans le style byzantin traditionnel de la peinture florentine de la période, sur un fond or «la Vierge avec l’enfant». Jusqu’à présent cette œuvre se trouvait dans la paroisse de Saint-Pierre où maintenant elle est située dans l'oratoire de Saint-Michel à CasagliaA San Giusto à Petroio de «La Vierge à l’enfant» de Rossello di Jacopo Franchi datant du début du XVe siècle fu déplacée, lors d’une grande procession à Saint-Pierre en 1718. Cette production artistique a été placé dans une chapelle construite pour l'occasion où cette dernière à étè considérée comme un miracle. Les vieille photos témoignent la présence d'objets précieux de bijoux (bagues, anneaux), placés sur la table en signe d'hommage et de droits: ces dernières plus d'autres pièces ajoutées ont été éliminés grâce à l’établissement refait en 1995.Dans le musée sont exposées les tables du sanctuaire de Santa Maria au Maroc, situé juste à l'extérieur du village de Tavarnelle Val di Pesa. Ce sont des peintures réalisées dans les années soixante-dix du XVe siècle par le florentin Neri de Bicci. Pour les trois autels de l'église récemment fondée par Nicholas Sernigi: la plus grande est la Trinité, dont il reste désormais plus que deux grands fragments avec la Vierge et Saint-Sébastien et saint Jean l'Evangéliste et Saint-Roch, les autels latéraux présentent: «la Lamentation sur le Christ mort et la Vierge du lait et les Saints».Parmi les autres œuvres, on peut citer le triptyque de la Vierge à l’enfant et saints Pierre et Jean l'Evangéliste qui sont attribuéés à Ugolino di Nerio, la Vierge à l'enfant à la fin du XIVe siècle par Lorenzo di Bicci, la Vierge à l'enfant avec des saints Martin et Sébastien du maître de Tavarnelle, la Vierge à l'Enfant et saint-Jean de Empoli, respectivement au début et à la fin du XVIe siècle.La collection du musée comprend d'autres peintures réalisées entre les XVIe et XVIIIe siècles, un corail décoré du XIVe siècle, un magnifique autel - tombeau, de nombreux vêtements liturgiques portés lors d’une célébration eucharistique et quelques fragments de pierre intéressants datant du XIe siècle, de la même paroisse de Bossolo .
Au rez-de-chaussée, vous pouvez découvrir une petite exposition sur les «broderies de Tavarnelle» avec une dentelle particulèrement rigide realisée par une idée d’une religieuse au début du XXe siecle et améliorée par le savoir de quelque femmes de Tavarnelle. Cet art de décoration était utilisé pour embellir les vetements mais surtout pour enrichir les kits de lingerie.Dans certaines salles voisines, il y a aussi une petite et riche exposition d’objets de la culture paysanne qui comprend des pièces originales et des reconstructions mécaniques des outils agricoles.

StampaEmail