Musée "Emilio Ferrari" de la culture paysanne à San Donato in Poggio

Les objets dans le musée proviennent de la donation de l'ingénieur Emilio Ferrari, d’origine Ligures (1915-1990). Il s'installe à San Donato in Poggio dans les années soixante-dix où il sent un grand goût pour la culture paysanne Toscane dans tous ses aspects. Pris par sa passion pour cette connaissance, il commence à rassembler des objets et des outils liés aux anciens métiers de la région du Chianti.
La première section du musée est dédié aux métiers de charpentier, forgeron et cordonnier. Pour chaque emploi est représenté une sélection d'outils qui lui sont liées: pour le charpentier sont le banc indispensable en bois avec une série de plans et de ciseaux, avec d'autres outils caractéristiques (pinces, compas), pour ce qui regarde le métier de cordonnier, nous trouvons une machine à coudre pour la peau et le cuir chevelu, certaines formes en fer sont utilisées pour modèler les chaussures. Nous pouvons voir quelques vieux exemples de chaussures et de sabots d’agriculteur, souvent modifié et adapté en fonction des besoins; la section dédié au serrurier fournit un riche ensemble de pinces et d’autres outils.
La deuxième section du musée est présente le métier de l’agriculteur, une figure qui s’insérit et tourne autour du monde rural: un premier panneau offre un choix d'outils liés au travail dans les champs (serpes, des marteaux et des faucilles pour former des bottes de foin), suivie d’une section dédié aux outils de l’élevage utilisés pour travailler avec des animaux (morsures, des jougs, des ciseaux de cisaillement, des brosses pour l’hygiène des animaux) et un chariot sur lequel sont placés deux selles, une selle et harnais. Un panneau caractéristique montre la production et à la conservation des l'huile et du vin, avec des outils utilisés pour les varis passages du traitement. Puis vous pouvez voir le dernier panneau qui offre les travaux dédiés : « à la ferme ».L'exposition offre un certain nombre d'éléments liés à la vie quotidienne (fers à repasser, des outils pour le tissage et pour faire le traitement de la plante «chanvre» pour en faire des fibres textiles, ustensiles pour la cuisson et pour la préparation des aliments).

StampaEmail